Recherchez à la porte

Quête composée
 
Initiale 26 Mars 2019
Culture Histoire Libération – 20eme siècle Larissa

Sons - Magnétoscope
N'existent pas des archives de son et du magnétoscope.

Relations correspondantes
N'existent pas des relations correspondantes.

Autres archives
F.E.K. 16/20 Mars1882
(Taille: 697 kb) 
F.E.K 126/2 Avril 1883
(Taille: 2865 kb) 
SUJETS
Préhistoire
Époque Archaïque - Années Romaines
Larissa Byzantine
Occupation Ottomane
Libération – 20eme siècle
Personnalités
EMPLACEMENTS GÉOGRAPHIQUES
Larissa
Libération – 20eme siècle: SOUS-CATÉGORIES Toutes les catégories
N'existent pas des sous-catégories à la catégorie thématique que vous avez choisie.

17/11/2008
Larissa après la libération (des 1881 jusqu’au A’ Guerre Mondiale)

Administrateur

prévision d'impression

En 31 Aout 1881 l’insertion de la plus grande partie de Thessalie et d’une partie d’Ipeiros au pays Grec. L’insertion des Eptaneses en 1864 a été déjà réalisée.

Les espoirs pour la reconstruction et organisation de terrain de Thessalie étaient grands et nombreux, malheureusement ils n’étaient pas accompagnes par des mesures nécessaires et ses actions qui permettront leur réalisation. Pour cette raison le trajet de Thessalie après 1881 est une série des expériences traumatiques qui sont venues des engagements qui nt été imposes en Grèce avec la convention de Juillet ou par les déceptions de la population de Thessalie.

Le plus important était les réglementations avec l’obtention de la terre ou les Grecs de l’étranger qui viennent en Thessalie mais les habitants aussi qui obtiennent des grands tsiflikia après la libération en Thessalie et a la région de Larissa qui a cause de sa position se transforme en siège des entreprises agricoles. Ce phénomène de la concentration de la propriété était le départ d’une vie en amertume pour les gens de Thessalie.

Larissa, la plus grande ville en population pendant cette période, elle continue d’être le centre de Thessalie. Elle devient le siège d’une des régions (Larissa et Trikala) ou Thessalie a été divisée. A cause de son emplacement géographique, elle est devenue centre militaire, siège des autorités législatives et juridiques et de constituer un pole d’attraction des populations des régions lointaines ou plus proches.

La Législation Grecque a commence à être appliquée des 1822 aux « nouveaux pays » mais la mauvaise gestion n’avait pas de passe. Pour cette situation qui régnait aux institutions administratives de Larissa, des voies des politiciens ont été écoutées au Parlement qui présentait une image de l’ordre public pire de la période de l’occupation turcique. Dans une ambiance pareille, le développement économique n’était pas possible. Sans ordre et sécurité, sans terrain aux agricoles, l’amélioration de la région n’était pas claire. Par contre, elle annulait les énergies positives de la Société.

La voie de la création d’une ville humaine n’était pas facile. Le réseau routier a été néglige par les Turcs (comme ils disposaient les revenues locales aux besoins militaires), la ville était souvent au destin des inondations de Pineios, dont les eaux causaient très souvent des catastrophes énormes aux bords des quartiers (1883). Les autres communications se servaient par des voies téléphoniques uniques ou doubles et des bureaux de poste surtout à Larissa et aux centres régionaux.

Malgré des difficultés, la ville commence à bouger. Des journaux locaux se publient, et des journaux de Volos qui surpassent Athènes viennent. La ville est pleine des magasins commerciaux et des services comme a cette période les premiers syndicats apparaissent.

Un événement important est la création de « Association Agricole Grecque » en 1884, au but de promouvoir l’agriculture grecque, l’étalement des nouvelles cultivations, l’information- formation des agriculteurs, l’organisation des expositions etc.

Même si les intentions étaient bonnes au sujet de développement de l’agriculture, il n’y avait pas une volonté politique et les propriétaires ont bloques les mécanismes de la société a travers lesquels, la renaissance de monde agricole pourrait se réussir.

La deuxième occupation courte de Thessalie y a été ajoute par les turcs (1897-1898) était le résultat de l’évolution de Sujet Crétois et des actions vîtes de Gouvernement Grec. Cette occupation seconde a mène la collection nécessaire et le sujet principal était celui des agricoles.

Les lois s’abstenaient de donner des solutions et la réaction des agriculteurs était directe. Le problème a été accentue quand en Thessalie des refugies de Romylia Est s’y ont été installes, leur insertion et surtout leur réhabilitation nécessitait d’une réponse.

Des associations des agriculteurs, des manifestations dynamiques ont cause le bruit aux propriétaires qui ont réagi en arrivant aux solutions extrêmes dont la meurtrière de Marinois Antypas et la dissolution violente de la manifestation de Kililer a Larissa en 1907-1910.