Recherchez à la porte

Quête composée
 
Initiale 05 Décembre 2021
Tourisme - Vie Moderne Environnement structure Rues Piétonnes - Rues Cyclistes Larissa

Rue piétonne (Kouma)
(Photographie: Papakonstantinou A. - Kassou A.)
Rue piétonne (Kouma)
(Photographie: Papakonstantinou A. - Kassou A.)
Rue piétonne (Venizelou)
(Photographie: Papakonstantinou A. - Kassou A.)
Rue piétonne (Fillelinon - Frourio)
(Photographie: Papakonstantinou A. - Kassou A.)

Sons - Magnétoscope
N'existent pas des archives de son et du magnétoscope.

Relations correspondantes
N'existent pas des relations correspondantes.

Autres archives
N'existent pas des archives.
SUJETS
Places
Rues Piétonnes - Rues Cyclistes
Parcs – Espaces Des Loisirs
EMPLACEMENTS GÉOGRAPHIQUES
Larissa
Rues Piétonnes - Rues Cyclistes: SOUS-CATÉGORIES Toutes les catégories
N'existent pas des sous-catégories à la catégorie thématique que vous avez choisie.

18/11/2008
Reseau des rues piétonnes

Administrateur

prévision d'impression

La ville de Larissa est connue en Grèce comme la ville des rues piétonnes.

L’application du réseau des rues piétonnes a commence après une étude du Service Technique en 1985 avec la construction des premières parties des rues Panos, Kouma et Asklipiou et l’exclusion de la circulation a cette région. Apres la remise des premières études, l’accomplissement de la 1ere phase de la région de la Colline de Frourio.

Les rues piétonnes du centre qui constituent un des plus grands réseaux européens des rues piétonnes et des places – trois places y participent – en cohérence et continuité en améliorant sans doute les conditions de déplacement et en général de la survie au centre ville.

La « colline de Frourio » est un endroit très typique de la ville ou à travers le réseau des rues piétonnes et des lieux publics ouverts, les bâtiments qui appartiennent au passe de la ville se révèlent comme mpezesteni, des anciens commerces, des ateliers de sidérurgie etc. qui constituent des monuments historiques.

Avec l’œuvre d’aménagement des rues piétonnes Papanastasiou, Venizelou et Ifaistou, le groupe de réseau du centre historique a été accompli en 2006 et il constitue la plus importante intervention a la direction de la révélation de l’endroit de A’ Ancien Théâtre. Une grande partie de la rue Venizelou a été fouillée et elle constitue une partie de la scène du Théâtre. La partie de rue qui reste, elle a été réaménagée en grands trottoirs et un aménagement convenable.

Le plan de toutes les rues piétonnes est accompagne par une étude du paysage de l’espace naturel ainsi qu’une étude spéciale d’architecture de décor urbain. L’échelle humaine a été signalée afin que les citoyens sentent tous les nouveaux éléments des aménagements proches et fonctionnels.

L’élément de l’eau a été utilise en forme des fontaines simples ou sculptées dans beaucoup des rues piétonnes. Des petites sculptures ont été intégrées aux trajets à cote des piétonnes qui peuvent les toucher, de les considérer « les siens » comme une partie de leur quotidienneté. Beaucoup de sièges offre un repos aux passagers.

Une importance spéciale a été accordée aux œuvres récents des aménagements des rues piétonnes Venizelou, Papanastasiou, Ifaistou avec des plans des couvertures qui se référent aux plans des anciennes résidences de la ville.

Les rues piétonnes de Larissa se distinguent de la présence de vert avec de nombreux arbres et des parterres, avec des plantes de la région, elles accentuent les axes ou l’équipement spécial et créent un bel environnement naturel.

De nos jours la piétonisation de l région des 460hectares est accomplie, elle contient 40 quartier, elle lie et unie la Colline de Frourio, la place Centrale, la place Tachidromiou, la place Triangulaire, la place du Nouveau marche et la rivière Pineios. La longueur du réseau est 9klm. La région est traversée par trois voies routières sans des conséquences spéciales à la circulation des véhicules.

La piétonisation de la région a change beaucoup le caractère impersonnel des régions centrale et elle a influence sans doute toutes les cotes de la vie sociale et commerciale de la ville.

Les réactions des citoyens, après une période d’adaptation, étaient positives. Les habitants permanents et les commerçants des rues piétonnes sont satisfaits cause de manque de bruit et de la pollution et de la garantie d’un lieu commun « cour » a leurs immeubles, mais aussi a cause de l’accroissement total de leurs gains et de l’amélioration des conditions de travail.

Avec la piétonisation les conditions de circulation ont été améliorées et en général la survie au centre de la ville. La circulation des voitures a été diffusée aux moins des voies lors que la pollution de l’atmosphère du centre ville a été diminuée avec la diminution de la pollution de l’air et l’augmentation de pourcentage de vert. Graduellement, le comportement des chauffeurs a été change et ils choisissaient des voies routières alternatives. Beaucoup de citoyens ont choisi de se déplacer à pied pour des petites distances.

Parallèlement, de nombreux magasins de détente et de rencontres ont été crées qui détruisent l’image et le mélange des usages a la région centrale. Il y a la tendance d’exploitation de la surface des rues piétonnes pour l’installation des tables et des bâtiments illégaux. L’existence des 150 magasins de détente à une région très serrée est la seule conséquence de l’application de la piétonisation qui ne pouvait pas être envisagée.