Recherchez à la porte

Quête composée
 
Initiale 26 Février 2021
Culture Folklore Les Personnes Réfugies de Est-Romylia Larissa

Sons - Magnétoscope
N'existent pas des archives de son et du magnétoscope.

Relations correspondantes
N'existent pas des relations correspondantes.

Autres archives
N'existent pas des archives.
SUJETS
Vlachoi
Juifs
Sarakatsanoi
Réfugies de Est-Romylia
EMPLACEMENTS GÉOGRAPHIQUES
Larissa
Réfugies de Est-Romylia: SOUS-CATÉGORIES Toutes les catégories
N'existent pas des sous-catégories à la catégorie thématique que vous avez choisie.

18/11/2008
La coutume de Saint Tryfonas et le “kourmpani” de l’Ascension

Administrateur

prévision d'impression

La coutume de Saint Tryfonas
Chaque Février le 1er à la fête de Saint Tryfona (protecteur des vignobles), les gens d’ouest Romylia réunissaient le matin à l’église, et en groupe ils se dirigeaient vers l’eglise, ils prenaient l’eau sacrée et en groupe ils se dirigeaient aux vignobles. Apres avoir arrosé les vignobles, ils allumaient de feu et ils chantaient et dansaient. Ils organisaient des concours de lutte et le vainqueur prenait une brebis ou une poule comme lauréat.

Cette coutume contient des éléments de Dieu Dionysos qui se réfère aux costumes grecs anciens. Pourtant, les refugies avant de partir de leurs patries, ils ont donne a la coutume de nouveaux éléments et ils l’ont transforme a une coutume christiannique.

Le “kourmpani” de l’Ascension
Le “kourmpani”est une coutume pendant lequel les animaux sont sacrifies pendant la fête de l’Ascension. Selon le folkloriste G.Aikaterinidi, il est la suite de l’ancien coutume pendant lequel les Grecs anciens faisaient des sacrifices pour adoucir les dieux afin d’avoir des augures favorables.

L’organisation de la coutume avait lieu d’une comite des femmes avec l’aide des hommes en collaboration avec l’église. Les animaux (brebis) qui étaient sacrifies, ils étaient dédie par les « kechagiades » (éleveurs), ils le faisaient par plaisir car ils le considéraient bon pour eux et leurs familles.

Les animaux, ils les transportaient la veille à l’église après la sonnerie de la cloche. Le prêtre les bénissait, ils les sacrifiaient et par la suite, les femmes les prenaient pour préparer le « kourmpani ». Le « kourmpani » se fabriquait a l’église le jour de la fête des le matin. Apres la messe de l’église, le « kourmpani »était offert aux invites à la table.

Les femmes apportaient de leurs maisons des couvertures spéciales, les « kannavostrosses » qui les posaient par terre et les « misaoudes » (nappes tissées). En plus, elles préparaient et apportaient de leur maison les « mpougatses » (pains spéciaux) qui les distribuaient aux invites. Elles soignaient les plats de tous de « kourmpani » car elles le considéraient « bon » et pour cette raison elles l’apportaient à la maison pour ceux qui étaient absents de la fête (malades et âgés).


Source: Fédération panhéllenique des Associations d’Ouest Romylia, « Ouest Romylia (Tharce de Nord) », Edition magazine P.O.S.A.R., volume 2, Avril-Mai-Juin 2005