Recherchez à la porte

Quête composée
 
Initiale 21 Avril 2019
Environnement Pineios Larissa

Pineios (1880). Au centre est distingué le pont de Larissa
(Photographie: Archive de A. Galeridis)
Le pont de Larissa (1884)
(Photographie: Archive de A. Galeridis)
La cérémonie de la Croix Sacrée à l’Epiphanie
(Photographie: Archive de A. Galeridis)
L'inondation de 1909
(Photographie: Archive de A. Galeridis)

Sons - Magnétoscope
N'existent pas des archives de son et du magnétoscope.

Relations correspondantes
N'existent pas des relations correspondantes.

Autres archives
N'existent pas des archives.
SUJETS
Geographie Naturelle
Climat
Sol - Sous-Sol
Flore – Faune
Pineios
EMPLACEMENTS GÉOGRAPHIQUES
Larissa
Pineios: SOUS-CATÉGORIES Toutes les catégories
N'existent pas des sous-catégories à la catégorie thématique que vous avez choisie.

23/11/2008
Le pont de Larissa

Antonis Galeridis

prévision d'impression

La position de pont
Pour des siècles, le symbole de Larissa pour les Grecs et les Turcs, il était le pont en pierre de la ville. Il était construit à la place de pont de la rivière Pineios. La seconde partie de pont actuel, il a été construit au début de la décennie 1980 pour couvrir les besoins de la circulation de la ville. Le premier pont est base aux fondations de pont en pierre.

Date de construction
Les deux chercheurs de l’histoire de la ville de Larissa, Nikolaos Georgiadis et Epaminondas Farmakidis a la fin de 19eme et au début de 20eme siècle, ils ont soutenu que le pont est un œuvre Byzantine, construit au 13eme siècle, il a été restaure a l’occupation turque par Hasan Mpei, fils de Tourchan Mpei (15eme siècle).selon Nikolaos Georgiadis, le pont avait “12 arcs”, mais selon Epaminondas Farmakidis « en dix arcs ».

Afin d’approcher le temps de construction de pont selon les traits morphologiques et après une étude et observation des données géographiques et historiques, les arcs de pont sont comme un ciseau. Des arcs pareils étaient utilises par des ouvriers byzantins. Les arcs sont composes et on les remarque aux constructions islamiques de 15eme siècle. Le possédeur de pont Hasan Mpeis, qui a restaure le pont a la place de l’actuel.

Description – caractéristiques techniques
Les caracteristiques géométriques de pont sont connus par des éléments retrouves par la compagnie Boot qui a construit les œuvres contre les inondations de Thessalie.

La longueur de pont était 118,26m et sa largeur était 4,75m.

Le topographe breton William Leak, a son œuvre « TRAVELS IN NOTHERN GREECE » réfère que la largeur de pont pouvaient se lier a deux voitures. Il était 4,00m si la largeur était 0,35m. Les ouvertures des arcs étaient de 7 à 10,50m.

Apres son appartenance de Thessalie en Grèce en 1881, le pont était 4,00 à 4,57m par l’unité grecque de mécanicien avec des trottoirs de 1,50m. Les arcs essentiels étaient de forme du ciseau et les ouvertures « islamiques ».

Les coupoles et les pierres de la construction de pont étaient bien travaillées et impressionnantes. La région d’Agia et la région de Tempi a été utilise pour la construction de pont. La fondation de pont a été utilise pour la construction de nouveau pont.

Le pont a la vie de la ville
Le pont « Alkazar » comme on le nommait avant la guerre et aujourd’hui à cause de son voisinage avec le parc Alkazar (parc Nymphes) constituait le plus important bâtiment de Larissa.

Quotidiennement le pont avait de vie et appart sa fonction, il représentait un espace de promenade. Pendant les inondations de la rivière les habitants de la ville suivaient les eaux de Pineios.

Il n’y avait pas d’habitant de Larissa et des visiteurs qui n’a pas paris une photo devant le pont. Le pont a uni la ville avec le quartier de Peras Machalas et la Grèce de Nord et de Sud. Jusqu’aujourd’hui sur le pont, on fait la cérémonie de la Croix Sacrée à l’Epiphanie. Le pont « Alkazar » était intégré à la vie de la ville.

L’histoire de catastrophe de pont
La grande vendredi en 1941, avec l’entrée des allemands en Grèce, les bretons ont fait explose un arc afin de couvrir leur défaite. La destruction de pont a été accomplie en Octobre 1944.

Après l’explosion, la communication vers Tirnavos - Elassona a la première phase se faisait en barques et après deux ponts en bois, jusqu’en 1950 que le premier pont a été prêt.