Recherchez à la porte

Quête composée
 
Initiale 22 Septembre 2019
Culture Histoire Personnalités Larissa

Sons - Magnétoscope
N'existent pas des archives de son et du magnétoscope.

Relations correspondantes
N'existent pas des relations correspondantes.

Autres archives
N'existent pas des archives.
SUJETS
Préhistoire
Époque Archaïque - Années Romaines
Larissa Byzantine
Occupation Ottomane
Libération – 20eme siècle
Personnalités
EMPLACEMENTS GÉOGRAPHIQUES
Larissa
Personnalités: SOUS-CATÉGORIES Toutes les catégories
Maires

27/11/2008
Ioannis Oikonomou de Larissa – Logiotatou (1783- 1842)

Administrateur

prévision d'impression

Ioannis Oikonomou de Larissa – Logiotatou a été ne a Larissa en 1783 et il a été mort en 1842.

Apres la fin de ses études aux école de Tsaritsani et d’Ampelakia ou il vient en contact avec les tuteurs comme Koumas, Konstantas, Asanis, il voyage de 1806 au 1815 a Agio Oros, a Poli, a Sina, a Alexandreia, a Smirni dont les ecoles sont des œuvres des tuteurs de Thessalie. Souvent, il interrompait ses voyages et il rentrait pour des travaux commerciaux à Larissa.

En 1815 a l’âge de trente ans, il rentre et il s’installe à sa patrie. Il est convaincu que la renaissance de la patrie est un sujet d’éducation. Cette idée est enrichie d’un contenu politique.

Il a des contacts avec « Filomouso Etairia » et plus tard il devient membre de « Filiki Etairia » et il devient une figure de réseau de Filiki à la région de Larissa. La participation d’une personne de Larissa à la proposition politique de bourgeoisie grecque est un événement de grande importance.

Quand il revient a Larissa, il rencontre Vilara dont l’œuvre « Romeiki Glossa » est déjà connu et il est discute par les archaïstes de Neofytos Doukas et des koraistes de la rue moyenne. Ioannis Oikonomou est influence par Vilaras, « il est séduit par son esprit et il se lie avec lui, Vilaras le fait changer d’avis et le distingue de ses amis, il l’a comme son meilleur élève ».

Ioannis Oikonomou s’est déjà installe a Larissa, il s’occupe de l’écriture en ayant lui et son milieu la conception complète que leurs oeuvres contribuent a la formation de l’instrument glossaire nécessaire pour la renaissance de sa patrie.

Il a traduit à la langue parlée en 1817 « L’histoire Vraie de Loukianos Samosateos » et il a écrit selon l’exemple de Dimitria et influence par « Mémoire de Smirni », « La topographie historique d’une partie des gens de Thessalie ». On connaît qu’il a essaye d’écrire une « Introduction pour l’astronomie » mais il n’a pas avance hors le point initial de collecter des notes. Un livre important est le code « Lettres des divers, copiées par moi-même Ioannis Oikonomou de Larissa 1823 Juillet 25 Larissa » qui est considère qu’il a des informations pour l’action de cycle de Vilara. On ne doit pas oublier que le sort textuel de la lettre ne servait pas seulement les besoins de communication mais elles transformaient a un sort de littérature qui avait un rapport avec l’essaie philosophique.


Source: Psyrras Th., La Litterature a Larissa de 19eme au 21eme siècle, dessin, Larissa, 2008.