Recherchez à la porte

Quête composée
 
Initiale 16 Juin 2019
Culture Histoire Personnalités Larissa

Sons - Magnétoscope
N'existent pas des archives de son et du magnétoscope.

Relations correspondantes
N'existent pas des relations correspondantes.

Autres archives
N'existent pas des archives.
SUJETS
Préhistoire
Époque Archaïque - Années Romaines
Larissa Byzantine
Occupation Ottomane
Libération – 20eme siècle
Personnalités
EMPLACEMENTS GÉOGRAPHIQUES
Larissa
Personnalités: SOUS-CATÉGORIES Toutes les catégories
Maires

27/11/2008
Oikonomou ex Oikonomon Konstantinos (1780-1857)

Administrateur

prévision d'impression

Intellectuel distingue, orateur, figure de l’Eglise d’Orthodoxie, écrivain. Il constituait un exemple de moral, de conscience, de culture, de source d’énergie et savoir. Il disposait la capacité de réciter des rapsodies d’Omere et d’écrire des vers à la langue d’Omere. Le fait qu’il était éduqué, l’a aide de se caractériser une grande figure de l’église et de la Nation. Il a été ne a Tsaritsani l’année ou Karaiskakis a été ne.

Il était fils de prêtre Kyriakos Oikonomou. Son père et ses grands-peres étaient des concierges, c’est pourquoi ils ont été nomme " ex-oikonomon". A Ampelakia, il a pris ses connaissances fondamentales et il a été enseigne le français et les lettres sacrées.

Plus tard il a pris le poste de son père comme clercque et concierge de l’évêché d’Elassona.Il à enseigne a son pays natal et il était son bienfaiteur. La preuve de son intérêt pour le développement intellectuel de son pays, il y avait l’offre de sa maison de famille pour école et d’une somme d’argent pour le salaire des tuteurs.

En 1806, il a été prisonnier par Ali Passas comme suspect et quand il a été libéré, il est parti a Serres et après il a voyage a Thessaloniki. A Smirni, il était tuteur et après l’invitation de patriarche de Constantinople, il est allé a la Ville, ou il a été nomme « orateur catholique de la Grande Eglise et de toutes les orthodoxies de la nation des églises grecques.

Il a voyage a Odisso, a Petroupoli, ou il était accepte par le tsar Alexandros A’. Apres la disparition de sa famille, il a abandonne la Russie et il a voyage a l’ouest. Apres avoir erre aux pays d’Ouest, il s’est trouve a Athènes (1837) ou il a vécu jusqu'à la fin de sa vie.

Il a battu contre Theoklitos Farmakidis au sujet de l’église grecque autonome, en croyant qu’elle doit communiquer avec le Patriarcat de Constantinople. Etudiant de la langue grecque ancienne, il a traduit et il a écrit beaucoup d’oeuvres qui sont divisées en trois groupes : a)Ecclésiastiques b) Philosophiques c)Paroles. A titre d’exemple : « Autour de trois degrés clercques de l’Eglise » (1835), « Notes sur le décret français de l’indépendance de l’Eglise Grecque » (1837), « Etude sur battologie » (1837), « Jugement sur l’Eglise moderne, réponse brève de tuteur Neofytos Vamvas » (1852). Il a écrit aussi des interprétations comme : « Sur les ‘O interprétateurs de Bible ancienne, livres quatre » (1844-1849).


Source: TEDK de la région de Larissa, Guide de la Région de Larissa, Editions Régionales « ella »,2002.