Recherchez à la porte

Quête composée
 
Initiale 26 Février 2021
Culture Folklore Les Personnes Vlachoi Larissa

Costume traditionnel masculin des Vlachoi
(Photographie: Archive de S. Mpezas)
Costume traditionnel de femme
(Photographie: Archive de S. Mpezas)
Costume traditionnel masculin des Vlachoi
(Photographie: Archive de S. Mpezas)
Femmes avec des costumes traditionnels
(Photographie: Archive de S. Mpezas)

Sons - Magnétoscope
N'existent pas des archives de son et du magnétoscope.

Relations correspondantes
N'existent pas des relations correspondantes.

Autres archives
N'existent pas des archives.
SUJETS
Vlachoi
Juifs
Sarakatsanoi
Réfugies de Est-Romylia
EMPLACEMENTS GÉOGRAPHIQUES
Larissa
Vlachoi: SOUS-CATÉGORIES Toutes les catégories
N'existent pas des sous-catégories à la catégorie thématique que vous avez choisie.

01/12/2008
Les vêtements traditionnels de Vlachoi

Administrateur

prévision d'impression

Les vetements traditionnels des Vlachoi présentent un intérêt exceptionnel comme il est difficile de se référer a une tenue générale, nationale. Aux villages des Vlachoi, des diversifications et la création des habitudes et traditions vestimentaires sont remarquées. Aux années passées, chaque village avait son tricot caractéristique, connu aux trouvades, aux sacs, aux saismata, aux couvertures, aux tentes et n’ importe où il était facile a être tricote. Par exemple, les « tsepounia » masculins des Vlachoi de Smixi étaient plus courts de ceux des Samarina et plus longs de ceux de Koupatsaraioi. En plus la chemise de Samarinaios était plus longue de celle d’Avdella.

On peut parler des vêtements nationaux et authentiques Aromaniki (des Vlachoi) quand on se réfère à la population des éleveurs des animaux. Le costume traditionnel est celui que les bergers portaient et tous ceux qui n’ont pas adoptent le costume unique qui était différent des autres pays et populations.

Les commerçants qui habitaient loin de leur pays, ils acceptaient a cause de leur travail et le costume étranger qui la conservait même quand ils rentraient a leur patrie. En ce qui concerne les vlachoi supérieur, ils portaient des vêtements des francs qui soulignaient leur niveau de bourgeoisie.

Des remarques avec des références sociales, il y a pour des costumes masculins comme les communications des Vlachoi avec les Balkans et le monde européen, ils ont été exprimes a l’expression vestimentaire et au comportement vestimentaire et ils l’ont rendu a un moyen de discrimination sociale. A Syrrako par exemple, les hommes étaient partages à deux groupes sociaux, les couturiers, les fabriquant et les commerçants de manteau et des industriels et des éleveurs (tseligades et bergers). Le premier groupe confirmait sa supériorité en portant des vêtements européens chers et la deuxième se limitait à fustanelle. Les costumes des ancêtres et des descendants des Vlachoi (jusqu'à la fin des années ’40 – début ’50) avait comme base en Grèce, la laine. Les Vlachoi, habitants des régions montagnardes, ils s’habillaient avec des tissus en soie et en coton pour les robes (segounia, flokata, ntoulmades), vêtements convenables pour affronter les conditions climatiques.

Le costume des vlachoi ne se distingue pas en hivernal et estival. En réalité, ces vêtements lourds sont idéaux pour in climat d’hiver et Vlachos va les porter en Juillet. Ils portaient les mêmes vêtements le jour et la nuit, ils ne portaient pas seulement les manteaux. Les vêtements surtout masculins, étaient pratiques pour les vlachoi, un peuple montagnard. Ils sont lourds et résistant et ils laissent les pieds libres. D’autre part, ils ont des inconvénients : ils sont lourds, serres et le tissu lourd constitue in inconvénient en été. En plus, le nombre des vêtements et la méthode compliquée de leur port, ils rendent la procédure de s’habiller très difficile. Pour la vie montagnarde des Vlachoi, il s’agit d’un costume réussi etant donne que le soin de corps n’est pas journalier.

Les costumes des Vlachoi ne sont pas statiques, ils présentent une évolution tardive. Par exemple, au fil des années les vêtements en laine sont remplaces par des tissus qui viennent de l’Ouest ou l’Est a travers les commerçants Armanoi , les motives tricotes sont enrichis d’autres importes, trait de prospérité financière et de l’évolution sociale des Vlachoi qui de la société d’éleveurs se transforment a un statut bourgeois des villes grecques, européennes et balkaniques. Les costumes des Vlachoi sont des œuvres masculins, des « Vlachocouturiers » qui ont continue la tradition byzantine, en coudant et en décorant des costumes des mariées et des genres et des costumes festifs et ils étaient très connus partout en Grèce et aux Balkans. Les bijoutiers qui complétaient le décor des costumes féminins étaient très connus, ils utilisaient des bijoux fins simples ou en les combinant avec des pierres dures.

En ce qui concerne les vêtements de berger, appart la couverture de la tète, ils étaient fabrique a la maison. Les femmes et même les petites filles quand elles étaient libres de travaux, elles travaillaient avec la roquette et la laine, le coton et le lin. Les femmes peignaient, nettoyaient et tissaient le fil et beaucoup de vêtements de berger étaient un mélange des matériaux comme par exemple la combinaison de lin avec le coton pour fabriquer la chemise. Des le 18eme siècle, on voit que aux sociétés montagnardes et d’éleveurs commencent à abandonner le costume simple avec sigkouni et la chemise et d’adopter les « anteria urbains » en provenant des centres urbains balkaniques. On doit souligner que « chaque changement vestimentaire des Grecs-Vlachoi était adaptes aux normes sévères de la tradition esthétique conservatrice ».


Source: Droukas B. & Mpezas S., Etude concernant l’histoire, la vie et la culture des Vlachoi, Mémoire TPTE de l’Université d’Egée, Septembre 2004