Recherchez à la porte

Quête composée
 
Initiale 26 Février 2021
Culture Folklore Les Personnes Sarakatsanoi Larissa

Sons - Magnétoscope
N'existent pas des archives de son et du magnétoscope.

Relations correspondantes
N'existent pas des relations correspondantes.

Autres archives
N'existent pas des archives.
SUJETS
Vlachoi
Juifs
Sarakatsanoi
Réfugies de Est-Romylia
EMPLACEMENTS GÉOGRAPHIQUES
Larissa
Sarakatsanoi: SOUS-CATÉGORIES Toutes les catégories
N'existent pas des sous-catégories à la catégorie thématique que vous avez choisie.

02/11/2008
Histoire – Origines

Administrateur

prévision d'impression

Les Sarakatsanoi constituent une ancienne race nomade qui vivait a la région géographique de la montagne Agrafa. Pendant la période de l’Occupation turque, les bergeries des Sarakatsanoi ont constitue les remparts des klephtes et les combats des klephtes Sarakatsanoi avec les forces de Ali Passa et plutôt celui de héros Katsantonis qui a eu une morte terrible a Ioannina. A cause des poursuites, ils ont été obliges d’abandonner avec ses troupeaux Agrafa et de s’étendre aux endroits ou ils existent même de nos jours a Ipire, a Sterea Ellada, a Attikis, a Thessalie, a Makedonia, a Thrace, a la région ou l’état de Skopia se trouve, en Bulgarie, et un petit nombre a Péloponnèse. Les Sarakatsanoi de Bulgarie représentent la preuve du pouvoir de l’hellénisme, comme ils ont réussi de garder vivante leur langue et conscience grecque, leurs mœurs et coutumes.

Selon le professeur des lettres Niko Zygogianni, il y a des diverses étymologies pour l’origine de leur nom. Selon la tradition des Sarakatsanoi, ils ont pris leur nom par les turques. A la période de prise de Constantinople, les Sarakatsanoi se sont habilles en noir, comme indice de deuil, et ils n’étaient pas subis au conquérant. Les Turques les voyaient en noir et insoumis de se déplacer continuellement. Alors, ils les ont nommes «Karakatsanoi» (kara=noir et katsan=insoumis, fugitif) c’est-a dire des fugitifs noirs. De «Karakatsanoi», le mot «Sarakatsanos» en provient. Une autre étymologie probable, c’est de la participe turque katsan = fugitif, insoumis (saran+katsan=sarakatsanos) comme ils se déplaçaient de temps en temps avec leurs troupeaux.

Jusqu’en 1950, la majorité vit en nomades, en s’occupant de l’élevage. Le printemps et précisément a la fête de Saint Georges, les Sarakatsanoi commençaient de monter la montagne pour passer l’été, comme en automne vers la fête de Saint Dimitrios, ils abandonnaient la montagne et ils descendaient aux champs. Apres 1950, la façon de vie traditionnelle change et ils s’occupent d’autres métiers (agriculture, commerce etc.), alors qu’ils se dirigent vers les lettres avec du succès ou ils brillent. Le changement de la façon de vie et les soucis de ne pas perdre leur identité culturelle qui était liée avec la vie en nomades et l’élevage, mène à la création d’autres associations des Sarakatsanoi. Donc, des le début de la décennie de 1960, les associations des Sarakatsanoi commencent à se fonder, la première était celui de Larissa en 1962.

En 1981, la Fédération Panhellénique des Associations des Sarakatsanoi (P.O.S.S) ayant comme siège Thessaloniki se fonde. Aujourd’hui, elle se compose des 37 associations – membres. Son objectif est la coordination de l’action des associations vers la direction de la continuation et la diffusion de l’immense patrimoine culturelle.