Recherchez à la porte

Quête composée
 
Initiale 15 Juillet 2020
Culture Folklore Les Personnes Juifs Larissa

Abraam Sason Zacharia au magasin (1950)
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)
Père et fils Dayid et Makis Arar (1955)
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)
Le magasin de Menachem Moïse. À la photographie (à droite) le grand fils Moïse qui a été perdu à Ausvits
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)
Le colporteur Albertos Moïse avec la marchandise (1945)
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)
Les soeurs Mousson Eskinazi à la cour de leur maison
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)
Albertos Tarampoulous avec ses enfants (1953)
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)

Sons - Magnétoscope
N'existent pas des archives de son et du magnétoscope.

Relations correspondantes
N'existent pas des relations correspondantes.

Autres archives
N'existent pas des archives.
SUJETS
Vlachoi
Juifs
Sarakatsanoi
Réfugies de Est-Romylia
EMPLACEMENTS GÉOGRAPHIQUES
Larissa
Juifs: SOUS-CATÉGORIES Toutes les catégories
N'existent pas des sous-catégories à la catégorie thématique que vous avez choisie.

07/11/2008
Présence Juive Partie B’

Rita Moïse

prévision d'impression

Avec des installations continuelles des juifs, Larissa a constitue un centre juif avec un caractère cosmopolitique et elle a obtenu le titre “Mandre de Israël”.

La communauté juive de Larissa a connu une apogée pendant le 17eme siècle ,18eme et 19eme siecle, selon les impressions des voyageurs de l’époque de Larissa, il y avait une apogée juive financière et scientifique. Son progrès a été arrête a la période de l’occupation turque. Les Juifs et les Chrétiens ont été presses par les Turques. Les conquêtes et les incendies des maisons et des magasins, le manque de leur liberté personnelle, la prise de leur fortune, ont mène beaucoup de personnes a la pauvreté et a l a mort. Quelques-uns ont été oblige de déménager aux autres villes moins hostiles. Quelques autres sont restes en espérant aux meilleurs jours. Parallèlement, a la période de l’Occupation Turque, ils ont été distingue pour leur bénévolat, leur culture intellectuelle, des juifs riches, auxquels l’Administration Ottomane a donne le titre « Tselempi » Le rôle de « Tselempi » a été très important non seulement pour l’élément juif mais aussi pour la vie, l’évolution et l’histoire de la ville de Larissa et de sa région.

La communauté juive de Larissa après la libération e Thessalie (31 Aout 1881), elle a retrouve sa gloire et sa vitalité. A cette époque, selon les éléments de la démographie de la population de Thessalie en 1881, de 13.000 habitants, 2.200 étaient des juifs. Ils parlaient grec et turc mais entre eux, ils parlaient comme langue maternelle l’espagnol. Les Juifs de Larissa ont contribue au développement financier et ils se sont occupes de nombreux métiers. Les metiers étaient divers et convenables aux besoins de chaque époque. Jusqu’au B’ Guerre Mondial, et pares, il y avait des petits artisans, des techniciens, des commerçants, des ouvriers, etc. Il y avait des scientifiques comme des médecins, des pharmaciens et des fonctionnaires et des officiers de l’armée grecque. Aujourd’hui, ces métiers n’existent pas, la plupart est des commerçants, des professionnels.

Des personnalités juives sont distinguées a Larissa, leur contribution était essentielle a la vie sociale, financiere, culturelle et politique de la ville. Quelques de ces activités se composent de la participation active a la vie politique de la ville (élection comme députe), la représentation aux secteurs professionnels comme la Chambre de Commerce et d’Industrie, L’association Commerciale de Larissa, L’Association des Comptables, la participation aux associations culturelles et humanitaires. En plus, quelques membres de la communauté juive sont distingues de leur œuvre littéraire et de leur benevolat.