Recherchez à la porte

Quête composée
 
Initiale 15 Juillet 2020
Culture Folklore Les Personnes Juifs Larissa

Membres de la communauté à des soirs Ribi Sichon Bar Giochai
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)
« Megilat Ester » (patrimoine). Le livre narratif de l'histoire de Esthir (est lu la veille de la fête Porim)
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)
Présentation infantile du travail « Esthir » (1938). Assiss d'à gauche : Zacharias Sason, Rasel Touron, Bellina Kalamara, Rasel Sason, Roza Soultan, Roza Sason
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)
Fête Savuot à Alkazar (1933)
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)
La fête « Tu Bishvat » (1970)
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)
La fête « Pessach » (1968)
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)
Des élèves de l'école communautaire juive chantent chansons de Chanuka (1956)
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)
La fête « Sukkot »
(Photographie: Archives de Esdra D. Moïse & des familles de la Communauté Israélienne de Larissa)

Sons - Magnétoscope
N'existent pas des archives de son et du magnétoscope.

Relations correspondantes
N'existent pas des relations correspondantes.

Autres archives
N'existent pas des archives.
SUJETS
Vlachoi
Juifs
Sarakatsanoi
Réfugies de Est-Romylia
EMPLACEMENTS GÉOGRAPHIQUES
Larissa
Juifs: SOUS-CATÉGORIES Toutes les catégories
N'existent pas des sous-catégories à la catégorie thématique que vous avez choisie.

10/11/2008
Les fêtes juives

Rita Moïse

prévision d'impression

Les fêtes juives sont pleines des symbolismes et des sens. Elles sont respectées par des juifs de Larissa.

Première fête de calendrier juif est Ros-Asana qui signifie la tète de l’an (Nouvel An). Elle est fête au mois de Septembre. Ros-Asana et la fête qui suit 10 jours après, Giom Kippur ne sont pas des fêtes amusantes. Il s’agit des jours de jugement par Dieu, de la concentration et d’autocritique et c’est pourquoi, elles sont nommées « Yamim Noraim » (jours terribles).

Pour la communauté juive les repas de Ros-Asana sont festifs et pour la veille, le soir avant le diner, ils goutent de pain au miel, après avoir fait la prière pour l’an soit doux et bon.

Le “Giom Kippur” au contraire est un jour de jeune qui commence la veille de jour de la fete. La fête termine avec l’apparition de premier étoile. La pratique de la fête contient 24heures, jeune et prière à la Synagogue et abstinence de chaque matériel. Le jour est dédie a l’esprit et a la pensée.

Cinq jours après Giom Kippur, au mois d’Octobre, la fête de « Sukkot » commence qui dure 8 jours et elle est contente. Elle est la fête de « Skinipigia » et elle rappelle sortie des Juifs de l’Egypte et leur séjour au dessert, lesquels afin d’être protèges par le soleil et le froid, ils faisaient des cahutes (sukkot en juif).

Au mois de Décembre, le Chanuka est fête pour 8 jours. Elle est referee par un groupe des juifs, les Makkavaioi qui ont révélé des pratiquants qui ne donnaient pas de valeur au roi de la Syrie Antioxos, de faire le pèlerinage les idoles au Temple de Solomon et qui ont fait la guerre et ils ont gagne. Apres leur victoire, le Temple qui a été démoli par les idoles, il a été dédie a la gloire de Dieu et après cet événement la fête a pris son nom car « Chanuka » signifie dédication. Selon la tradition, après le nettoyage de Temple, une carafe d’huile pur a été découverte et ils sont allume un phare qui est restée allumée pour 8 jours. A l’occasion e ce souvenir, des bougies sont allumées chaque soir pour 8 jours.

La fête de « Tu Bishvat » qui suit et qui s’appelle « Le Nouvel an des Arbres » est au cœur de l’hiver, au mois de Février et elle signifie le réveil de printemps, la transmission de l’hiver au printemps. Cette petite fête est d’une journée, il n’y a pas de prière spéciale a la Synagogue. Il est traditionnel a ce jour d’implanter des arbres de tous les types et de bénir et de manger des fruits de la terre (de blé) et des fruits des arbres.

La plus contente fête juive est le “Purim”, qui dure deux jours au mois de Mars. Comme Hanoukka, Purim aussi est une fête liée a un événement historique. Il est l’anniversaire de la survie des Juifs de la Persie le jour ou Amman, l’officier de roi Axasveros a nomme après tirage (Pourim signifie le tirage) pour détruire les juifs et ses plans ont été bouleversés garce a l’intervention de la reine Esthir. Le Purim a été établi comme un jour de grande joie et de la fête.

Un mois après Purim, les Juifs fêtent le Pâques (Pessach en juif) qui est fête au mois d’Avril, il y a de la lune pleine et dure 8 jours. Cette fête a beaucoup de significations : « Pessach » signifie surpasser et il se réfère au passage de l’esclavage a la liberté et le passage de Dieu par les maisons des juifs quand les premiers nés d’Egyptiens étaient morts. Elle est nommée comme la « Fête de la liberté » car elle se réfère à la libération de peuple juif par son esclavage. Une autre appellation est « Fête des azyme » car ils étaient presses de quitter l’Egypte, et comme le pain n’était pas prêt, ils l’ont pris comme ca. Et comme « Pessach » signifie la renaissance de la terre, le changement de l’époque, elle est nommée « Fête de printemps ».

La dernière des grandes fêtes juives est « Savuot ». Il a été nomme car de « Pessach » au « Savuot », il y a sept semaines (Savuot en juif signifie sept semaines). Elle est nommée comme « Pentecôte », fête de deux jours et elle annonce l’arrivé de l’été. Elle est l’anniversaire de la tradition des Dix Ordres, de Dieu a Moisis, a la montagne Sina. Elle souligne la première communication de l’homme avec le Dieu selon la tradition juive et la convention qui a été tamponnée entre le peuple juif et Dieu. A ces jours les Juifs ont l’habitude de décorer la synagogue et les maisons avec des fleurs et des branches vertes, de donner de l’alimentation de miel et de lait et de faire des excursions à la campagne.